Accident entre un piéton et une voiture

Camille de Leocare  30 Déc. 2022  •  5 min. de lecture

Les accidents entre piéton et voiture sont relativement fréquents. Ainsi, chaque année sur nos routes, plus de 10 000 personnes se font renverser. Comment réagir si une telle situation vous arrive, en tant que conducteur ? Quelles sont les démarches à effectuer ? Leocare, la néo-assurance avec care dedans, vous éclaire 💡.

Que faire en cas d’accident entre un piéton et une voiture ?

Lorsqu’un accident de voiture se produit, nous avons tous tendance à céder rapidement à la panique. Il est pourtant important d’essayer, coûte que coûte, de garder la tête froide.

Appeler les secours

Si le piéton et/ou vous, en tant qu’automobiliste êtes blessés, la première chose à faire est bien entendu d’alerter les secours. Pour cela, composez le 15. Les personnes impliquées dans l’accident sont alors prises en charge, rapidement.

Contacter les forces de l’ordre

Dans un second temps, et même s’il n’y a pas de blessé, prévenez les forces de l’ordre en composant le 17 🚔. La police ou la gendarmerie (selon la zone) intervient pour dresser un procès-verbal, afin d’établir les responsabilités de chacun. Ils constatent aussi les dégâts corporels et matériels éventuels.

Remplir un constat amiable

Qu’importent les circonstances, remplir un constat amiable après un accident entre une voiture et un piéton est essentiel. Ce document est important pour les assurances. Elles s’en servent, ensuite, pour déterminer le niveau de responsabilité de chaque partie.

Dans ce constat amiable, le piéton et le conducteur de la voiture doivent inscrire :

  • Leurs nom et prénom(s).
  • Le nom de leur assureur.
  • Les informations concernant le véhicule (numéro d’immatriculation, notamment).
  • Leur déclaration (plus elle est détaillée, mieux c’est pour l’assurance auto. Pensez donc bien à donner des précisions sur la signalisation, l’environnement, etc.).
  • Un croquis représentant l’accident.
  • Leur signature.
Bon à savoir : si vous n’avez pas de constat papier, pensez au e-constat !

Il a la même valeur juridique que le constat traditionnel et permet, de plus, un traitement plus rapide du dossier par votre assureur👍.

Dans les 5 jours, déclarez l’accident à votre assurance et joignez-lui le constat.

Avec Leocare et son app mobile dédiée, simplifiez-vous ces démarches ! Où que vous soyez, faites votre déclaration en quelques clics et téléchargez vos documents pour accélérer la procédure. L’app Leocare vous permet aussi de suivre votre sinistre en temps réel, et même d’ajuster vos garanties. Que demander de mieux 🙂?

Que faire en cas de délit de fuite ?

Défaut d’assurance, conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiant, moment de panique… les raisons d’un délit de fuite peuvent varier, mais aucune n’est excusable. Un conducteur impliqué dans un accident de la circulation est tenu de s’arrêter pour observer les dommages occasionnés, porter assistance à la victime si besoin, et décliner son identité.

Certaines situations peuvent conduire à une déchéance d’assurance auto. C’est notamment le cas lorsque le conducteur est en état d’ébriété, au moment de l’accident.

Quelles sont les erreurs communes à éviter ?

Le fait de minimiser les blessures de la victime peut être considéré par l’assurance comme une fausse déclaration. Là encore, le risque, c’est la déchéance d’assurance auto. Conséquence ? Vous devez assumer seul l’indemnisation de la victime.

En cas de récidive (délit de fuite, conduite sous l’influence de l’alcool ou de drogues), des poursuites pénales peuvent même être engagées contre vous 🧑‍⚖️.

L’indemnisation dans le cadre d’un accident piéton/voiture

Dans ce genre d’accident, les piétons sont heureusement protégés par la loi Badinter. Concrètement, l’assurance auto du conducteur prend automatiquement en charge l’indemnisation du piéton. Sauf dans le cas où ce dernier a commis une faute grave et inexcusable et s’il est considéré comme entièrement responsable de l’accident…

S’il y a délit de fuite de la part du conducteur, le piéton peut saisir le Fonds de Garantie des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO) afin d’être indemnisé.

Concernant l’indemnisation du conducteur, tout dépend de sa couverture : assurance tous risques, au tiers + ou au tiers simple.

Avec Leocare, profitez d’une assurance couvrante et ni plus ni moins adaptée à vos besoins. Dès la formule au tiers, bénéficiez d’office de l’assistance 0 km et de la garantie corporelle du conducteur 👌! N’attendez plus, demandez un devis immédiat depuis notre site web.

FAQ Accident piéton voiture

Dans bien des cas, même si le piéton commet une infraction, le conducteur est considéré comme responsable, car il doit anticiper sa traversée. Il existe toutefois des situations particulières mettant directement en cause le piéton. C’est le cas lorsque celui-ci commet une faute grave et inexcusable.
Par exemple :

  • Franchissement des glissières de sécurité pour traverser une voie à grande circulation.
  • Contournement délibéré des obstacles lui interdisant l’accès à une voie rapide.
  • Non-respect volontaire des règles de sécurité.

Le piéton remplit le constat de la même manière que le conducteur.

Il doit y inscrire :

  • Ses nom et prénom(s).
  • Le nom de son assureur.
  • Sa déclaration détaillée.
  • Un dessin représentant l’accident.
  • Sa signature.

En premier lieu, recueillez les coordonnées du conducteur. Si celui-ci a pris la fuite, prenez les coordonnées des éventuels témoins de l’accident. Par la suite, prévenez votre Caisse d’Assurance Maladie et adressez-lui vos ordonnances, vos feuilles de soins, ainsi que votre arrêt de travail, le cas échéant.

Dans les 5 jours suivant l’accident, pensez également à prévenir votre mutuelle santé ou votre assurance individuelle d’accident. Transmettez-lui votre déclaration d’accident, en n’oubliant pas d’indiquer les coordonnées des éventuels témoins.