Voiture classée épave : les critères

Camille de Leocare  04 Jan. 2023  •  5 min. de lecture

Quand on parle d’épave en automobile, on pense tout de suite à un véhicule irrécupérable, tout juste bon pour la casse. Qu’en est-il réellement ? Leocare, la néo-assurance qui allie transparence et garantie, distingue le vrai du faux et vous informe sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une épave ?

Après un vol, un accident ou tout autre sinistre en assurance automobile, votre véhicule peut être endommagé au point d’être considéré comme une épave. C’est possible dans deux cas de figure…

À noter : Qui détermine le statut d’épave ?

Le propriétaire de la voiture épave ne peut pas légalement se positionner. Cette évaluation revient à l’expert automobile mandaté par l’assurance, seul professionnel à être habilité pour le faire.

L’expert détermine le montant des réparations (dommages apparents), la VRADE (valeur de remplacement à dire d’expert), la valeur résiduelle ou valeur épave.

L’expert informe la préfecture de la situation et la carte grise est gelée “certificat d’immat suspendu”

Le véhicule est techniquement irréparable

Votre auto est dans un état tel qu’elle ne peut pas être réparée. Par exemple, elle a été immergée jusqu’au tableau de bord, ou bien encore incendiée. La voiture est alors dite Techniquement Non Réparable (TNR). En clair, direction la casse 😭…

Le véhicule est économiquement non réparable

Une auto n’est pas réparable sur le plan économique lorsque le coût des réparations est supérieur à sa valeur sur le marché. On parle alors de Véhicule Économiquement Irréparable, ou VEI.

le client a le choix

  • de conserver le vh – règlement en différence de valeur (VRADE – épave)
    => pour le vendre pour pièces à un professionnel de son côté
    => pour le réparer – règlement jusqu’à concurrence de la VRADE – le client ne pourra pas re-vendre son véhicule à un particulier , il devra le garder jusqu’au bout ou le re-vendre pour pièces à un professionnel . Il sera toutefois possible de faire superviser les réparations par un expert qui s’assurera de bonne remise en fonction du véhicule. (frais de suivi expert à charge client)
  • de céder son véhicule à la compagnie

Épave voiture : quelle indemnisation par l’assurance auto ?

Après la réception du rapport de l’expert, votre assurance a 15 jours pour vous proposer une indemnisation. Celle-ci peut être basée sur la Valeur de Remplacement A Dire d’Expert (VRADE), ou pas ! En effet, vous pouvez espérer une meilleure indemnisation, notamment si vous avez souscrit :

  • Une assurance auto tous risques (indemnisation garantie, y compris si l’accident est sans tiers identifié).
  • Une assurance auto au tiers, assortie d’une garantie complémentaire en rapport avec le sinistre (vol, incendie, etc.).
  • Une garantie Valeur A Neuf (VAN), le must du must ou la plus couvrante.

Chez Leocare, dès l’assurance Tiers Plus (tiers étendu ou intermédiaire), vous êtes couvert pour les dommages subis par votre véhicule dans les cas suivants :

  • Bris de glace.
  • Incendie, tempête, explosion.
  • Vol.
  • Catastrophe naturelle et technologique.
  • Attentat et acte de terrorisme.

Incluse également Tiers Plus, nous proposons la garantie des effets, objets et accessoires. En option, bénéficiez aussi de la garantie VAN 12 mois. En tous risques, vous pouvez même étendre cette dernière jusqu’à 36 mois 💪🏻!

Dans la plupart des cas, même si la valeur du véhicule égale le montant des réparations, celui-ci est tout de même classé épave. L’assureur préfère, en effet, indemniser l’assuré plutôt que d’entamer de lourdes interventions au garage. Cette décision implique, bien entendu, une résiliation d’assurance de la voiture classée épave.

À noter : Le recours aux pièces de réemploi par l’assurance

Outre leur intérêt environnemental, les pièces de réemploi aident à mieux maîtriser le coût des réparations 👍🏻. C’est pourquoi leur préconisation, par les assurances, est de plus en plus fréquente, notamment en cas d’épave voiture.

Les formalités de la mise en épave

La prise en charge d’une voiture épave se fait par l’intermédiaire d’un “épaviste” organisme professionnel de démolition. Plusieurs documents doivent lui être présentés :
L’expert saisi un épaviste pour récupérer le véhicule accidenté pour éviter les frais de gardiennage

  • Le certificat d’immatriculation (anciennement, carte grise) de la voiture, rayé de la mention « cédé le … » et signé.
  • Un certificat de non-gage.
  • Une copie de la pièce d’identité du propriétaire.

Autre document indispensable : le certificat de cession. Celui-ci doit être fait en plusieurs exemplaires :

  • L’un destiné à l’entreprise de démolition.
  • L’autre au cédant (vous).
  • Le troisième à l’assurance auto, afin de mettre fin au contrat en cours.
  • Et le dernier, à la préfecture.

Est-il possible de contester la décision de l’expert ?

Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision de mise en épave de votre véhicule, vous pouvez contacter et lui transmettre vos justificatifs (factures d’entretien, annonces) directement auprès de l’expert auto. C’est la bonne nouvelle. Si celle-ci ne vous satisfait toujours pas, il est possible de mandater un nouvel expert, à vos frais cette fois. C’est la mauvaise nouvelle…

Pour déclarer vos sinistres sans vous prendre la tête, rendez-vous sur l’appli Leocare. Vous pouvez y joindre facilement vos photos et documents, en vue d’accélérer la procédure. Et si à tout hasard, vous souhaitez modifier vos garanties, c’est aussi là que ça se passe ! C’est ça, l’assurance 100 % mobile… Tout tient dans votre poche 🤗!