car-jacking

Comment réagir si on est victime d’un car-jacking ?

Camille de Leocare  06 Jan. 2023  •  5 min. de lecture

Dérober un véhicule par la force sur la voie publique. Voilà la définition même du car-jacking. Dans un parking, à l’arrêt à un feu rouge, ou même après une collision… le danger peut venir de toutes parts. Ce type de vol, heureusement moins courant comparé à d’autres, n’en est pas moins traumatisant pour les victimes. Et comme mieux vaut prévenir que guérir, Leocare, la néo-assurance qui prend soin de vous, vous livre les réflexes à adopter, pour rouler sereinement. On fait le point aussi sur l’indemnisation d’un car-jacking.

Quelles sont les différentes formes de car-jacking 🤔?

Cette technique de vol de voiture sans effraction connaît plusieurs variantes. La plus classique, si l’on peut dire, consiste à éjecter le conducteur du véhicule pour le lui dérober. Certains malfaiteurs « se contentent » d’ouvrir la portière pour s’emparer d’objets se trouvant à l’intérieur (sac, téléphone). On parle alors de vol à la roulotte. Il y a aussi le car-jacking à l’italienne. L’idée ? Provoquer volontairement une collision avec le véhicule convoité pour le voler par surprise.

À noter : quelle différence avec le mouse-jacking ?

Le mouse-jacking est une autre technique de vol sans effraction. Mais contrairement au car-jacking, il n’y a ni violence ni menace. Les malfaiteurs procèdent en piratant le système électronique de bord.

Quelle attitude adopter pendant un car-jacking ?

Lors d’un car-jacking, les choses peuvent rapidement dégénérer si vous tentez de résister. Car bien souvent, les auteurs de car-jacking sont armés. Même si ce choix est difficile 😤, le mieux est encore de céder votre voiture au voleur sans discuter. Et surtout, ne vous mettez pas sur sa trajectoire lorsqu’il s’enfuit. Vous pourriez être renversé !

Si vous avez pu vous enfermer dans l’habitacle avant de vous faire attaquer, klaxonnez pour attirer l’attention et tenter de dissuader le malfrat. Et si votre téléphone est à portée de main, composez le 17 👮.

Dans tous les cas, essayez au maximum de garder votre calme et notez tout élément pouvant être utile, comme :

  • Les particularités physiques du malfaiteur.
  • La plaque d’immatriculation des éventuels complices.

Ces éléments peuvent aider à retrouver le voleur et/ou votre véhicule.

Car-jacking et assurance : que faire après le vol de la voiture ?

Après avoir déposé plainte auprès des services de gendarmerie ou de police, déclarez dans la foulée le vol de votre voiture auprès de votre assurance. En téléchargeant l’app Leocare, simplifiez cette démarche ! En effet, vous pouvez effectuer votre déclaration de sinistre en quelques clics et même joindre vos documents et pièces nécessaires à votre dossier. Idéal, n’est-ce pas 🤗 ?

Notez toutefois que l’indemnisation pour le car-jacking n’est pas automatique. Tout dépend du type d’assurance auto souscrit et du type de véhicule assuré. En comparaison d’une citadine d’occasion, le niveau d’assurance pour une voiture de collection, par exemple, est généralement meilleur. Idem pour une assurance 4×4 🛻.

Avec une assurance au tiers, vous ne bénéficiez d’aucune indemnisation en cas de vol, quel qu’il soit. Cette formule couvre uniquement les dommages causés aux tiers. Avec une assurance tous risques, la garantie vol est systématiquement incluse dans votre contrat. Néanmoins, cette garantie d’assurance auto ne joue pas toujours en cas de vol sans effraction. Sinon, il y a l’assurance au tiers +. Chez Leocare, elle couvre le vol, mais aussi d’autres types de sinistres, comme l’incendie ou le bris de glace, par exemple. Cette formule peut être un excellent compromis, que vous pouvez compléter via d’autres options.

Comment se protéger contre le car-jacking ?

Nous l’avons vu, car-jacking et assurance ne vont pas forcément de pair. Choisir une assurance qui couvre ce type de vol, c’est bien. S’en protéger, c’est encore mieux 💪 ! Pour cela, plusieurs solutions :

  • Verrouillez les portes de votre véhicule lorsque vous êtes à l’arrêt et bouclez toujours votre ceinture pour compliquer la tâche des voleurs.
  • Évitez de poser votre sac à main à portée de vue… et de main (siège avant, siège arrière).
  • Gardez vos distances avec le véhicule qui vous précède, de façon à avoir le temps de réagir.
  • Ne laissez pas vos clefs à l’intérieur du véhicule si vous n’êtes pas dedans.
  • Évitez les endroits peu éclairés et peu fréquentés.
  • Ne répondez pas aux insultes d’automobilistes ou de passants (cela peut être un prétexte pour vous faire sortir de votre voiture).
  • Faites preuve de méfiance face à un automobiliste prétendument en panne (ne sortez pas, échangez avec lui par la fenêtre entrebâillée).

En quête d’une assurance simple et claire ? Pensez à Leocare ! Depuis notre site web, assurez-vous en seulement 4 minutes, avec la garantie d’obtenir une assurance provisoire 7 jours sur 7. Un doute, une question ? Nos Leoconseillers se tiennent à votre disposition par chat et par téléphone. Pour être certain de faire le bon choix, n’hésitez pas à les solliciter.

La FAQ du car-jacking

Plusieurs moyens permettent de se prémunir contre le car-jacking, avec parmi les plus élémentaires :

Ne jamais laisser les clefs dans votre voiture alors que vous vous trouvez à l’extérieur.

Préférer les endroits éclairés et fréquentés pour vous garer.

Verrouiller vos portes et boucler votre ceinture à l’arrêt.

Le home-jacking est une technique de cambriolage particulière, consistant à s’introduire dans un domicile en présence des propriétaires. L’objectif des voleurs est généralement de s’emparer de leurs clefs de voiture pour voler le véhicule sans l’abîmer. Les cambrioleurs tentent aussi parfois d’obtenir de la part des propriétaires leur code de carte bancaire.

Lors d’un car-jacking, le voleur tente de dérober un véhicule à son propriétaire, sans effraction. La particularité de ce type de vol ? Le conducteur est encore au volant, moteur en marche, mais à l’arrêt (parking, feu rouge). Souvent, les malfaiteurs font preuve de violence ou ont recours à la menace pour faire céder le conducteur.

Dans 88 % 1 des cas, le mouse-jacking est le mode opératoire adopté par les voleurs pour s’emparer d’un véhicule. Cela n’a rien de très surprenant, dans la mesure où les véhicules visés sont souvent récents… et donc équipés de systèmes électroniques. Le car-jacking et le vol avec effraction représentent, ainsi, une part limitée des vols.