arnaque-retroviseur

Arnaque au rétroviseur : tout ce qu’il faut savoir

Camille de Leocare  05 Jan. 2023  •  5 min. de lecture

De plus en plus sophistiqués, les rétroviseurs coûtent aussi de plus en plus cher ! Ce phénomène a redonné de l’intérêt à l’arnaque au rétroviseur. Leocare vous dit tout de cette technique d’extorsion ancienne, mais efficace. Un conducteur averti en vaut deux !

Qu’est-ce que l’arnaque au rétroviseur ?

La technique est simple et malheureusement souvent efficace ! Un automobiliste vous accuse d’avoir cassé un de ses rétroviseurs. Il vous propose d’effectuer un constat amiable et appelle son assureur pour faire jouer la garantie bris de glace. Ce dernier est en fait un complice, qui annonce un montant de réparation très élevé. Face à votre dépit, l’arnaqueur vous propose un arrangement de la main à la main, c’est-à-dire sans déclaration, pour une somme nettement inférieure, payable immédiatement en liquide. Bien évidemment, il sait vous indiquer un distributeur de billets tout proche. Bref, ne tombez pas dans le piège et prévenez immédiatement la police ou la gendarmerie (17). 👮

Bon à savoir

Pour pratiquer l’arnaque au rétroviseur, les escrocs ciblent plus particulièrement les personnes âgées ou les femmes seules, plus démunies ou influençables face à la pression et à la menace.

Comment reconnaître une arnaque au rétroviseur ?

L’arnaque au rétroviseur repose sur un processus en quatre étapes. Cette succession de phases doit immédiatement vous alerter :

Accident artificiel

L’escroc vous aborde généralement sur un parking. Il vous accuse d’avoir cassé son rétroviseur en circulant ou en manœuvrant. Vous ne vous êtes évidemment rendu compte de rien, puisque cet accrochage est totalement fictif !

Coup de fil à une fausse assurance auto

Très vite, l’arnaqueur déclare contacter par téléphone son assureur. À l’autre bout du fil, un complice se faisant passer pour ce dernier évalue les dommages et les frais à votre charge à un montant anormalement élevé. Cette manière de faire ne relève pas d’une véritable procédure de traitement d’un sinistre par un assureur. Ce type de sinistre ne s’évalue pas en ligne. De plus, le dommage ne relève pas de la garantie bris de glace, mais de la responsabilité civile auto du fautif.

Proposition d’arrangement à l’amiable

Vient ensuite, la proposition d’arrangement à l’amiable. Votre interlocuteur malhonnête se dit prêt à accepter un dédommagement direct sans passer par la case assurance. Une option selon lui plus avantageuse pour vous (#malus). Il vous explique, en effet, que faire jouer votre assurance bris de glace rétroviseur s’accompagne d’une franchise élevée et de la perte de votre bonus (tout cela est faux !). Vous êtes à présent au cœur de l’arnaque au rétroviseur !

Paiement en espèces

Bien évidemment, le dédommagement demandé, de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros selon le profil de la victime, doit être réglé sur-le-champ et en espèces. Et l’affaire se conclut au distributeur automatique de billets le plus proche.

Si ce processus se déroule sans violence physique, il n’est pas dénué de pression psychologique. L’escroc peut se montrer menaçant pour obtenir ce qu’il veut. Rompu aux techniques d’intimidation, il peut très rapidement prendre l’ascendant sur sa victime et réussir son mauvais coup. 😕

Que faire si vous êtes victime d’une arnaque au rétroviseur ?

Vous estimez être victime d’une arnaque au rétroviseur ? Vous pouvez déjouer la tentative d’escroquerie, en annonçant appeler la police ou la gendarmerie.📱 L’arnaqueur quitte généralement les lieux. Essayez de mémoriser et de noter le numéro d’immatriculation, la marque, le modèle et la couleur de son véhicule. Ces éléments vont faciliter l’enquête et l’arrestation du coupable.

Quelles sont les autres arnaques sur la route ?

Les escrocs ne manquent malheureusement pas d’imagination ! Ces dernières années plusieurs arnaques de la route ont été détectées par les forces de l’ordre :

  • L’arnaque au pneu crevé : vous retrouvez votre voiture avec un pneu à plat. Un bon samaritain vous propose de vous aider à changer votre roue. Tandis que vous vous affairez avec celui-ci, son complice s’empare de vos affaires personnelles restées dans l’habitacle.
  • L’arnaque au billet : vous vous installez au volant et vous apercevez un billet de 20 ou 50 € glissé sous l’un de vos essuie-glaces. Bien évidemment, vous sortez pour le récupérer. Avant que vous puissiez réagir, un individu se glisse au volant de votre voiture et démarre. Un vol rondement mené sans aucune effraction !
  • L’arnaque aux faux policiers : des individus en uniforme ou porteurs d’un brassard de la police vous enjoignent de vous ranger sur le côté pour un contrôle. L’opération vise à obtenir le paiement d’une fausse amende ou même à s’emparer de votre voiture.
  • L’arnaque au remboursement : une personne se disant victime d’un vol vous demande de la dépanner financièrement pour qu’elle puisse rentrer chez elle. L’individu prend soin de demander vos coordonnées pour vous adresser un remboursement qui, bien sûr, ne vient jamais !
  • L’arnaque à la pompe : l’automobiliste devant vous se dit victime d’un problème avec sa carte bancaire. À la limite de la panne sèche, il vous demande de bien vouloir lui avancer 10 litres de carburant avec votre propre carte. Vous pouvez être certain que l’individu va reconduire l’opération une dizaine de minutes plus tard avec un autre automobiliste. Une manière d’obtenir un plein sur le dos des autres !
  • L’arnaque à la plaque d’immatriculation : un individu ayant obtenu votre numéro de téléphone vous contacte et dit avoir relevé votre numéro de plaque sur les lieux d’un accident. Il vous menace de tous les feux de l’enfer si vous ne le dédommagez pas directement.

Sur la route, soyez vigilant et méfiant ! Les escroqueries se multiplient et le préjudice peut être élevé💰. Dans le doute, n’hésitez pas à prévenir policiers ou gendarmes ! Sur un parking ou à la pompe d’un supermarché, essayez de prévenir la sécurité de ce dernier. Cette réaction doit mettre fin à la tentative d’arnaque.