assurance-catastrophe-naturelle

Qu’est-ce que la garantie catastrophe naturelle en assurance auto ?

Camille de Leocare  28 Déc. 2022  •  5 min. de lecture

Une situation de catastrophe naturelle peut être lourde de conséquences pour vos biens. À l’image de l’assurance habitation pour votre logement, votre assurance auto peut prendre en charge les dégâts subis par votre véhicule. Sous réserve toutefois d’avoir souscrit une assurance catastrophe naturelle voiture. Mais ce n’est pas la seule condition à remplir… Leocare vous éclaire sur le sujet 💡!

Comment se définit la catastrophe naturelle en assurance auto ?

L’assurance catastrophe naturelle vous permet de toucher une indemnisation pour les dégâts causés par des événements climatiques violents et dévastateurs. Par exemple, il peut s’agir d’un tremblement de terre, d’une coulée de boue, d’une éruption volcanique, d’une tempête, d’une avalanche, d’une inondation ou encore d’une tornade.

Ces événements naturels peuvent toucher votre habitation, mais aussi, votre véhicule. C’est à ce moment-là qu’entre en piste la garantie catastrophe naturelle de l’assurance auto. Cette garantie est incluse d’emblée dans les contrats d’assurance auto tous risques. Dans les contrats d’assurance au tiers et intermédiaire, elle vient en option. Et un assureur ne peut pas refuser de vous couvrir contre ce risque.

Bon à savoir : à ne pas confondre avec l’assurance intempéries

Également facultative, l’assurance intempéries couvre les événements climatiques de plus faible ampleur, comme le vent, la pluie, la neige ou encore le verglas.

Que couvre la garantie catastrophe naturelle ?

L’assurance catastrophe naturelle de votre voiture couvre les dommages subis, à la suite d’un événement climatique majeur. En clair, les dégâts doivent être directement liés à la catastrophe : voiture inondée après une tempête ayant causé des inondations, voiture embourbée après une coulée de boue, ou encore voiture criblée d’impacts après un orage de grêle, par exemple. Pire : votre auto peut être réduite à l’état d’épave 🤐.

  • La garantie catastrophe naturelle en assurance auto peut prendre en charge divers frais, comme :
  • Les frais de réparation du véhicule.
  • Les frais de contrôle technique.
  • Les frais de déblayage.
  • Les frais de pompage, de désinfection ou de nettoyage.
  • Les frais de destruction (cette prestation est effectuée gratuitement par les centres Véhicules Hors d’Usage ou VUH, mais seulement pour les véhicules entiers).

En revanche, sauf mention contraire dans votre contrat, les frais indirects, comme la location d’un autre véhicule, ne sont pas pris en charge.

Catastrophe naturelle : conditions d’indemnisation

On l’a vu, la première condition à remplir pour être indemnisé en cas de dégâts dus à une catastrophe naturelle est d’être assuré contre ce risque. Mais cela n’est pas suffisant. En cas de catastrophe naturelle, votre assurance auto vous indemnise seulement si, en plus, la catastrophe fait l’objet d’un arrêté officiel.

L’arrêté interministériel de catastrophes naturelles

Lorsqu’une catastrophe naturelle se produit, les communes concernées demandent aux autorités, une reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Cette requête remonte jusqu’à l’État. Lui seul peut reconnaître cette situation. Pour ce faire, il adopte un arrêté interministériel de catastrophe naturelle et le publie au Journal officiel (JO). Ce fameux arrêté précise :

  • Les zones touchées par le phénomène.
  • Les périodes auxquelles il a eu lieu.
  • La nature des dommages causés.

C’est précisément la parution de cet arrêté au JO qui va vous permettre de prétendre à une indemnisation, auprès de votre assureur 💪.

Sans arrêté interministériel : il reste la garantie tempête

Comme son nom l’indique, la garantie tempête, couvre les dégâts causés à votre véhicule par ce phénomène météorologique ⛈. Pour pouvoir activer cette garantie, il faut qu’un événement précis ait eu lieu. Ce dernier doit pouvoir être confirmé (ex. : vitesse des vents supérieure à 100 km/h, ou encore sinistres semblables pour d’autres véhicules, dans un rayon de 5 km).

En principe, la garantie tempête est incluse automatiquement dans les garanties dommages de l’assurance auto.

Catastrophe naturelle : comment déclarer le sinistre à son assurance auto ?

À compter de la parution de l’arrêté de catastrophe naturelle, vous avez 10 jours ouvrés pour effectuer votre déclaration de sinistre auprès de votre assurance auto. Envoyez de préférence votre déclaration par courrier avec accusé de réception (AR). Si l’état de catastrophe naturelle n’est pas reconnu, les dommages peuvent être couverts par la garantie tempête. Dans ce cas, vous devez faire votre déclaration de sinistre sous 5 jours.

Avec l’appli Leocare, c’est simple ! Déclarez votre sinistre rapidement, et gardez toujours un œil sur votre dossier pour suivre son avancée ! L’appli vous permet aussi de gérer et d’ajuster toutes vos assurances (auto, moto, habitation). Le tout, en quelques clics.

Quelle indemnisation pour une catastrophe naturelle 💰 ?

En fonction de votre contrat, 3 niveaux d’indemnisation sont possibles :

  • Remboursement en valeur d’usage, basé sur la cote Argus de votre auto.
  • Remboursement en valeur conventionnelle (somme fixe, peu importe la gravité du sinistre).
  • Remboursement en valeur d’achat ou valeur à neuf.

Délais d’indemnisation et franchise sur catastrophe naturelle automobile

Votre assureur a 2 mois, à compter de la date estimative de remise en état de votre voiture ou de la perte subie, pour vous faire un premier versement en guise d’indemnisation. Et, dans les 3 mois suivant cette date, grand maximum, vous devez être indemnisé en intégralité.

Notez enfin qu’en cas de catastrophe naturelle ayant endommagé votre voiture, la franchise reste toujours à votre charge. On parle de franchise légale. Celle-ci est fixée par arrêté interministériel à 380 € pour l’ensemble des particuliers. Pour des dommages dus à une sécheresse ou à une réhydratation des sols, elle peut même grimper jusqu’à 1 520 € 🤑.

Voilà, l’assurance catastrophe naturelle voiture n’a plus de secrets pour vous ! Pour simplifier vos démarches, gagner du temps et bénéficier d’une formule d’assurance auto sur mesure, faites confiance à Leocare, l’assureur 100 % mobile.

FAQ en cas de catastrophe naturelle

Le niveau d’indemnisation dépend des conditions posées dans votre contrat :

  • Remboursement selon la cote Argus (valeur de votre auto compte tenu de son usure).
  • Remboursement de la valeur garantie (somme fixe).
  • Remboursement de la valeur d’achat (soit la valeur à neuf).

L’assurance catastrophe naturelle est une assurance permettant d’être indemnisé en cas de dégâts causés sur vos biens par une catastrophe naturelle. Elle couvre par exemple les dégradations consécutives à un glissement de terrain, une inondation ou une tempête. Mais pour activer votre indemnisation, l’événement doit, au préalable, faire l’objet d’un arrêté interministériel de catastrophe naturelle.

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle vous permet d’obtenir une indemnisation par votre assureur pour les sinistres habituellement exclus. Les dégâts sur votre véhicule consécutifs à une inondation, par exemple, ne sont pas couverts par l’assurance tous risques, seule. Il faut, en plus, que l’État reconnaisse ou qualifie l’événement comme une catastrophe naturelle.