permis conduire rose

Bientôt la fin du permis de conduire financé par le CPF ?

31/05/2024 Christophe Djafar

Le décret 2024-444, publié récemment, change la donne pour les conducteurs et les auto-écoles en France. Il met fin à la possibilité d’utiliser le Compte personnel de formation (CPF) 🤓 pour financer un autre type de permis de conduire. Ce changement pourrait avoir un impact sur le choix des conducteurs en matière d’assurance auto, les incitant à rechercher des options plus économiques, comme l’assurance auto en ligne.

L’apparition du décret 2024-444

L’assurance auto joue un rôle crucial dans la protection des conducteurs contre les conséquences financières des accidents. Pourtant, un décret récent, le 2024-444, publié le 17 mai dernier, pourrait avoir un impact sur la manière dont les conducteurs financent leurs permis de conduire, 🚙 ce qui pourrait à son tour influencer leur choix d’assurance auto.

Ce décret, qui semble être passé inaperçu, a inversé la loi « Houlié », adoptée à l’unanimité par les députés en mars 2023. Cette loi permettait aux détenteurs d’un permis de conduire de financer un permis moto avec leur CPF, ou Compte personnel de formation. Ce changement signifie que les conducteurs ne pourront plus utiliser leur CPF 📱 pour financer un autre type de permis de conduire.

Cette décision a suscité des inquiétudes parmi les conducteurs, qui espéraient pouvoir réaliser des économies en utilisant leur CPF inutilisé pour financer leur permis de conduire. Les auto-écoles sont également préoccupées, car elles ont investi dans l’obtention de la certification Qualiopi pour permettre à leurs clients de financer un permis via le CPF. Cette mesure pourrait donc avoir des répercussions financières pour les auto-écoles. 🏫

permis voiture rose

Pourquoi cette décision ?

Le gouvernement a justifié ce revirement par le coût élevé de la mesure pour l’État. Depuis l’ouverture de ce droit, les demandes de formations à la conduite de moto et de poids lourds ont considérablement augmenté. La Caisse des dépôts a estimé que cela entraînerait près de 277 millions d’euros 💶 de dépenses en 2024, un montant bien supérieur aux économies attendues de l’instauration d’un reste à charge de 100 euros sur chaque achat de formation, initialement estimées à 200 millions d’euros.

En réponse à ce changement, certains conducteurs pourraient chercher à réaliser des économies sur leur assurance auto. Les assurances auto en ligne pourraient être une option intéressante pour ces conducteurs, car elles offrent souvent des tarifs plus compétitifs. Cependant, il est important de noter que toutes les assurances auto ne couvrent pas nécessairement les dommages causés par tous les accidents. De plus, les conducteurs avec un malus pourraient avoir du mal à trouver une assurance auto abordable. 🚘

En conclusion, le décret 2024-444 va changer la donne pour les conducteurs et les auto-écoles. Les conducteurs ne pourront plus utiliser leur CPF pour financer un autre type de permis de conduire, et les auto-écoles pourraient avoir du mal à récupérer leur investissement dans la certification Qualiopi. Cependant, ce changement pourrait également ouvrir de nouvelles opportunités pour les conducteurs de réaliser des économies sur leur assurance auto.

Partager l'article