vignettes crit air

Interdiction des véhicules Crit’Air 4 : zoom sur les nouvelles mesures

28/12/2023 Christophe Djafar

À partir du 1er janvier 2024, les Zones à Faibles Émissions (ZFE) connaissent un durcissement des règles visant à limiter l’accès à certains véhicules jugés trop polluants. Cette interdiction des véhicules Crit’Air 4 va notamment s’opérer dans cinq grandes villes françaises.

voiture dans la rue

Nouvelles restrictions en 2024

Dès le début de l’année, de nouvelles restrictions entreront en vigueur dans les ZFE de Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg, et Rouen. Les véhicules immatriculés avant le 31 décembre 1996, ceux avec une vignette Crit’Air 4 ou 5, ainsi que les deux-roues à essence immatriculés entre le 1er juin 1999 et le 30 juin 2000 ne seront pas autorisés à circuler. ❌

Concernant votre assurance auto, il est recommandé de vérifier si vous êtes toujours couvert en cas d’accident dans une zone Crit’Air non autorisée et quelles sont les conséquences sur vos cotisations et votre malus.

Focus sur les véhicules Crit’Air 4

Parmi les véhicules touchés par ces restrictions, les Crit’Air 4 deviennent particulièrement ciblés. Des modèles courants comme la Peugeot 206, la Ford Fiesta, et la Renault Laguna entrent dans cette catégorie, affectant ainsi un grand nombre de conducteurs. 🚗

circulation voitures

Le cas spécifique de Grenoble

La métropole de Grenoble met en place des restrictions spécifiques, interdisant la circulation des véhicules Crit’Air 4 à certaines heures dans treize communes dès le 1er janvier 2024. Les contrevenants encourent des amendes de 68 à 135 €, 👮‍♂️ avec une période de tolérance de six mois.

L’interdiction des véhicules Crit’Air 4 marque un tournant dans les efforts pour réduire la pollution. Les conducteurs doivent être conscients de ces nouvelles mesures et se préparer aux changements. Les dérogations sont possibles dans certaines circonstances, mais la transition vers des véhicules plus respectueux de l’environnement devient impérative pour éviter des désagréments futurs.

Partager l'article